Envoyer à un ami

Expéditions 2022 : Journal de bord de la réserve de Sarychat-Ertash

Déjà 15 ans que nous collaborons avec la Réserve naturelle d’État de Sarychat-Ertash et encore de nouveaux vallons à prospecter et de nouvelles découvertes à faire ! Voir descriptif détaillé

Expéditions 2022 : Journal de bord de la réserve de Sarychat-Ertash

Déjà 15 ans que nous collaborons avec la Réserve naturelle d’État de Sarychat-Ertash et encore de nouveaux vallons à prospecter et de nouvelles découvertes à faire ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Actions et Journaux de Bord > Journaux de Bord des Expéditions > Journal de Bord des Expéditions Kirghizie - Népal > Kirghizie > Expéditions 2022 : Journal de bord de la réserve de Sarychat-Ertash

Ajouter à ma WishList

Introduction

On ne se lasse pas d’arpenter la réserve, d’étudier sa faune, sa population de panthère, de travailler avec notre fidèle équipe de gardes qui sont devenus des amis avec le temps !
Et pourtant la nature nous réserve encore des surprises, de belles observations, de superbes images à découvrir sur les pièges photographiques et des paysages toujours plus splendides !

Retrouvez ici les albums photos des séjours 2022 https://www.osi-photos.org/index.ph...
On vous invite à voter pour les plus belles photos ;-) !

Le Journal de Bord

Expédition du 3 au 21 juillet

Dimanche 3 juillet

C’est parti ! L’expédition Démarre !!

Parmi les participants, Mireille est déjà sur place car elle enchaîne la première mission de juin à Naryn avec celle-ci. Elle a profité des 3 jours pour se reposer et aller se balader au parc de Ala Archa, au sud de la capitale.

Juliane est arrivée tôt dans la nuit et Axelle, Louis et Sylvie ce matin à 9h.

Tout le monde va bien et le voyage de chacun s’est apparemment bien passé.

Les premiers moments sont dédiés au petit déjeuner qui permet de faire les présentation de l’équipe et du programme de l’expédition. C’est aussi l’occasion de rencontrer la Kirghize qui seconde Anne-Lise : Adinaï. Elle parle bien anglais et un peu français.

Concernant la mission, nous savons déjà que nous allons devoir faire preuve d’adaptation car début juin il y a eu de très grosses chutes de neiges sur les Hauts plateaux (phénomène très rare puisque l’hiver ces plateaux situés à près de 3000 m sont quasiment dépourvus de neige) avec 1m50 à 1m80 en 3 jours suivant les vallées. L’accès par le nord de la réserve est encore impossible à cause de la neige et de la boue, nous entrerons donc par le sud et devrons traverser des torrents.

Ces grosses chutes de neiges ont entraînées une catastrophe écologique sur les hauts plateaux avec beaucoup de mouflons morts de faim (juvéniles comme adultes). La réserve compte donc sur nos expéditions pour estimer la population actuelle et la quantité de morts

Cet après-midi visite du musée national, découverte de la culture et de l’histoire du Kirghizstan.
En suite passage au bazar pour acheter les fruits secs, et du matériel comme des cordes pour les chevaux, etc. C’est aussi une bonne occasion pour se plonger dans l’atmosphère local, profiter des senteurs et découvrir un petit peu plus la culture.

Ce soir, nous profitons d’un bon restaurant pour découvrir les saveurs kirghizes !

Lundi 4 juillet

Aujourd’hui on a fait la route vers l’Est en direction du lac Issyk kul. On a d’abord longé la frontière Kazakh puis la rive sud du lac où la route est en travaux

Nous sommes arrivés chez Talant et Elisa au village de Chon Jarguilchak (à côté de Barskoon). Là on a été accueilli « comme à la maison ». Un petit goûter et direction le lac avec les enfants pour notre premier bain à 1600m entourés par les glaciers.

Pendant ce temps Anne-Lise est allée rencontrer le nouveau directeur de la réserve, payer la location des chevaux, réserver les véhicules pour monter dans la réserve demain et chercher toutes nos réserves de nourriture.

A son retour on a amélioré les contenants de certains produits et surtout on a débité les 13 kg de viande (bœuf) en petits morceaux que Elisa fait confire dans la graisse de mouton. Ainsi la viande se conservera toute l’expédition.

Elisa nous a préparé un superbe repas qui fait penser à notre ratatouille : le dimdama  !

Soirée jeu de carte avec les enfants et on part se coucher car demain les chauffeur viennent nous chercher pour partir à 7h !

A partir de demain nous donnerons des nouvelles via le téléphone satellite.

Mardi 5 juillet

Ce matin c’est un départ à 7h pour rejoindre Koiendou. On arrive après 9h de route sur une piste dégradée par les précipitation et quelques petits problèmes mécaniques.

Nous réalisons un petit atelier afin d’apprendre à identifier les indices de Panthère des neiges sur le terrain ainsi qu’un autre pour apprendre à utiliser les jumelles et saisir les données.

Quelque uns ont des petits problèmes intestinaux mais le moral global de l’équipe est au top !
Nous rencontrons ensuite quelques gardes dont ceux qui vont nous accompagner : Oemourbek (chef des gardes, Elmir son fils et Joki), les chevaux sont tous ferrés et prêts pour demain.

Mercredi 6 juillet

Çe matin, c’est un départ animé à cheval... Petite chute de Sylvie quelques minutes après le départ mais tout va bien ! Ouf !
En chemin, nous observons les premiers cadavres de Mouflons. Nous faisons peu d’observation en chemin mais nous avons l’occasion de voir notre premier Gypaète Barbu arrivé au camp à Eshegart.

Le cheval d’Elmir a une vilaine blessure à la patte, Axelle assistée par Louis (tous deux étudiants en école vétérinaire) décident de lui nettoyer tout ça.

Le soir, nous avons pu observer 80 Mouflons dont peu de juvéniles et 7 gros mâles !
La soirée se termine par un bon repas. Louis est encore un petit peu barbouillé en fin de soirée.

Jeudi 7 juillet

Plusieurs membres de l’équipe sont barbouillés ce matin.
Au vu de la pluie et du niveau d’eau, nous ne pouvons traverser la rivière de Jaman suu ce matin.
Nous campons donc au bord de l’eau et nous partons contrôler un piège photographique qui révèlent la présence de plusieurs Panthères dont une femelle avec 3 jeunes d’un an environ ainsi que d’un Manul (chat de Pallas). Quelle joie à observer pour toute l’équipe !!

En fin d’après-midi le groupe en profites pour découvrir un site de pétroglyphes.

La journée de termine par la belle observation d’un groupe de Bouquetins.

Vendredi 8 Juillet

Aujourd’hui nous traversons la rivière de Jaman suu et plantons le camp dans la vallée de Chomoi sous un grand soleil !

Nous partons relever les pièges photographiques qui ont capturés des images de panthères, Renard, bouquetins, etc.

Lors de notre transect, nous avons eu la chance d’observer un groupe de 30 Mouflons mâles et d’un groupe de 25 Bouquetins.
Lors de notre retour nous observons aussi 3 Gypaètes barbus immatures et un Aigle royal.

Samedi 9 Juillet

Ce matin au levé du jour, nous observons une groupe de 40 Bouquetins depuis le camp de Chomoi.
Nous partons ensuite relever les pièges photos de Kizil keregue qui ont capturés de nombreuses images de Panthère ainsi qu’un Chat de pallas en plein jour, magnifique ! C’est la première fois que nous avons d’aussi belles photos de l’espèce, en plein jour en plus !
Nous collectons aussi 3 fèces de Panthère sur le transect et trouvons un cadavre de Mouflon suite aux chutes de neige sur la redescente.

Un peu avant d’arriver au camp de Bordou nous découvrons une piste fraîche de Panthère qui est passé ici il y a quelques heures... Sur l’autre rive, un grattage... le fantôme des montagnes n’est pas loin ! Elle nous observe même peut être...

Une fois le camp installé nous continuons et relevons le piège photo dans la vallée de Petit Bordou qui révèle aussi le passage de deux Panthères. (En arrivant un peu avant nous Oemourbek a observé une ourse et 2 oursons à l’entrée de la vallée...)
Comme nous sommes proche du glacier une tempête se lève et nous empêche de prospecter plus la vallée.
Sur le retour nous observons 20 Mouflons et un grand groupe de 140 Bouquetins dont les sexes sont mélangés.

Dimanche 10 Juillet

Ce matin, à Bordou nous observons un groupe de 150 Bouquetin (probablement le même qu’hier ainsi que 45 Mouflons, 2 Gypaètes barbus immatures.
Le groupe se sépare en deux aujourd’hui !

Pour les premiers, nous partons sur la crête qui domine le camp pour relever le piège photo qui a capturé de nombreuses images de Panthères (dont un jeune) mais aussi d’Ours brun, loup, renard, etc !
Il révèle même qu’une panthère est passé devant le piège photo pas plus tard qu’avant hier ! Arf...
Durant notre transect nous collectons 4 fèces de Panthère et observons de nombreuses empreintes figées dans la boue.
Sur la redescente, nous observons une cinquantaine de Bouquetins ainsi qu’un Aigle royal adulte.

Le second groupe parti dans la vallée de « Grand Bordou » a pu observer un groupe d’une trentaine de Bouquetins et relever un piège photo qui a photographié deux passages de panthère en hiver. Le transect n’a fourni aucune donnée intéressante.

C’était une grosse journée pour tout le monde ! L’équipe est bien fatigué ! Une bonne nuit de sommeil s’impose !



Lundi 11 Juillet

Ce matin, il peut ! Ce que ne facilite pas notre départ...
Nous levons quand même le camp et relever nos pièges photos de la journée... cependant un piège à disparu dans une coulée de boue.

Nous trouvons aussi 6 cadavres de Mouflons morts dans la neige ainsi que la piste fraiche d’une Ourse adulte accompagné de juvéniles passée il y a quelques jours.
Le piège photo de Boroko a capturé des images de deux Panthères !
Installation du camp dans la vallée de Boroko sous une pluie fine. Ce soir c’est musique Kirghize et pain frais préparés par Elmir.


Mardi 12 Juillet

Ce matin c’est un réveil très frais, il a gelé cette nuit ! Le paysage est magnifique et par chance, aujourd’hui nous profitons du soleil !
Direction le camp d’Atcha. Nous trouvons en chemin 6 Mouflons morts suite aux chutes de neige...

Nous récupérons un piège photo en cours de route qui a pu capturer des images de Panthère et d’Ours brun (dont un très jeune ) !
Le piège photo postée à Atcha a malheureusement été volé...

Pour le groupe parti au lac, nous observons 2 Gypaètes barbus au niveau du lac ainsi que 75 Bouquetins puis une trentaine de Mouflons à Chomoi.

Ce soir nous dégustons un petit génépi ramené par Mimi, comme un petit retour à la maison par les papilles :-)

Mercredi 13 Juillet

Ce matin nous sommes super chanceux ! Nous avons pu faire une magnifique approche et observation de 4 louveteaux ainsi que d’un adulte ! Un moment fort pour toute l’équipe !

En route nous en profitons pour récolter le piège photo de Oroi suu qui a capté au moins 4 passages de Panthères ainsi que de 2 Ours brun.
Nous récoltons aussi une fèces de Panthère lors de nos prospections qui se font sous un super soleil.

Aujourd’hui c’est une grosse journée à cheval depuis Atcha jusqu’à Koilou.
Nous observons peu de Mouflons en chemin ce qui est très étonnant, excepté quelques Cadavres.
Surprise à notre arrivée, le Wagon qui sert de cabane a été visité par un Ours ! Bonjour le bazar... mais au moins on a des échantillons de poils !

Jeudi 14 Juillet

Ce matin nous observons 9 bouquetins au réveil.
L’équipe de divise en deux groupes.
Le premier groupe se diriger vers la vallée de Grand Koilou et trouve beaucoup de fèces d’Ours, dont des fraiches ainsi qu’une de Panthère.
Elles relèvent un piège photo qui contient des images de minimum deux Panthères. Et à proximité du piège photo c’est la surprise : un, puis deux lotus des neige en fleur (une Astéracée classée dans le livre rouge des espèces protégées au Kirghizstan, au même titre que la panthère). En cherchant on trouve une station d’au moins 7 individus ! Superbe donnée, Anne-Lise n’en avait pas vu depuis un moment.
Mimi, Sylvie et Anne-Lise ont fait un petit transect jusqu’à 3900 m dont la redescente se fait par un superbe petit pierrier. Elles se sont régalées !

Le second groupe se dirige vers la crête d’Orto koilou et y trouve des fèces de Panthère. En chemin, ils ont pu observer une dizaine de Bouquetins.

Le piège photos posé dans la vallée a pu capturer beaucoup d’images de Panthère en hiver ainsi que d’ours presque chaque mois. Ce sont de précieuses informations pour connaître les habitudes de chaque espèce dans la vallée.

Ce soir c’est pain frais et beignets pour l’équipe ! Merci Elmir (notre garde - cuisinier) !

Vendredi 15 Juillet

Aujourd’hui, même organisation qu’hier en deux groupes.
Le groupe 1 part vers le vallon de grand Sary echki et y trouve 5 fèces de Panthère ainsi que de nombreux indices dont un grattage très frais.
Le piège photo relevé a pu lui aussi capturer beaucoup d’images de Panthère, dont une mère avec un jaune d’environ 1 an ! Le depouillage de toutes ces images va être long mais fort en émotions !

Le groupe 2 se dirige vers le vallon de petit Sary echki et y trouve une fèces de Panthère ainsi que 3 grattages.
Nous récoltons aussi de superbes images sur le pièges photos de divers espèces dont loup, perdrix, etc.

La soirée est remplie de discussions et d’échanges sur nos vies et nos cultures ! On en profite pour regarder des photos et bien entendu pour bien rigoler !
Le moral de l’équipe est au toooooop !

Samedi 16 Juillet

Cette nuit, nous avons eu une belle gelée, heureusement tout le monde est bien équipé.
C’est le retour à la cabane de Eshegart, déjà... Et c’est du jamais vu, dans cette immense vallée nous n’avons malheureusement pas observé un seul Mouflons...

L’après-midi est consacrée au repos, douche, lessive, lecture, échanges au programme, on profite des paysages et du cadre magnifique autour de nous pour savourer ces derniers instants dans la réserve.

En fin d’après-midi on part observer un peu plus bas dans la vallée

La soirée est festive car c’est l’anniversaire de Sylvie (et en plus Oemourbek a trouvé une tanière avec de petits louveteaux dans l’après-midi, espérons qu’on puisse les voir demain) ! Et comme la tradition Kirghize le veut, nous fêtons ça à la vodka, mais vodka kirghize !!

La nuit se fera à la belle étoile pour l’ensemble de l’équipe. La météo est parfaite pour profiter de la voie lactée et l’immensité du ciel qui s’étend au dessus de nos têtes.


Dimanche 17 Juillet

Aujourd’hui, nous prenons le chemin du retour vers Koiendou.
On passe proche de la tanière observée la veille par Oemourbek mais soit les petits sont cachés, soit la mère les a déplacé.
L’équipe se serra avérée rapide sur les déplacements à cheval.
Ca nous laisse donc le temps pour une dernière balade en crête pour dominer les Hauts plateaux kirghize, situer le village des gardes (Ak chirak), etc.
Un dernier coup d’oeil vers l’aire d’aigle référencée cface au camp. On n’aura pas été fructueux pour ce rapace, malgré la persévérance de Mimi l’ensemble des aire surveillée semblait vide.
Dernière soirée avec les gardes remplie d’émotion, de rires, de plaisanteries, ets. Elmir se lâche se soir !

Lundi 18 Juillet

Aujourd’hui, l’équipe est redescendue des hauts plateaux, la piste carossable a été refaite pendant notre absence ce qui a rendu le retour bien plus rapide et plus agréable ! Une bonne surprise !
Mais vu que tout était trop facile, le 4×4 a quand même perdu le pot d’échappement dans les premiers kilomètres (c’est juste une option pour le confort auditif, non ?!) et un a dû pousser un véhicule au col de Seoc (4080m) après avoie fait une petite séance photo. Heureusement c’était après 13 jours d’acclamation à la haute altitude !

Arrivée à Chon Jarguilchak en milieu d’après-midi après un pique-nique au bord des lacs sur les hauts plateaux. On observe quelques canards mais aussi le flot de véhicules qui convergent vers la mine d’or de Kumtor.
Une table magnifique rempli de fruits et légumes préparés par Élisa. Un véritable régal pour toute l’équipe !

Après ce petit en cas, c’est baignade au lac puis bania (pièce chauffée où on se retrouve à plusieurs pour se faire la toilette, avec petit sauna et eau chaude) pour se « décrasser » comme il se doit après tant de jours en montagne.
Ensuite ce fut visionnage de quelques images de pièges photos puis visite de Mishka qui sera notre garde sur la prochaine expé.

En fin de journée l’équipe déguste aussi quelques abricots, c’est la pleine saison de récolte ici !

Mardi 19 Juillet

Aujourd’hui nous avons avancé la saisie des données concernant la
position des pièges photos, les infos sur les échantillons collectés, mais aussi sur l’ensemble de la faune observée.
Nous avons aussi sélectionné quelques images de pièges photos et fait la retransmission de notre aventure.
Nous avons préparé quelques questions et réalisé l’interview de toute l’équipe. Axelle nous a fait un super montage vidéo. Le voici !

Nous avons aussi goûté une Spécialité doungane le midi : l’ashlan fuu, une sorte de soupe froide avec des pâtes et de la pâte de riz. C’est frais et léger, parfait après notre régime alimentaire dans la réserve ! Le tout accompagné d’un beignet de pommes de terre.

Louis a fait 3 magnifiques tartes aux abricots que nos hôtes ont adorés puis nous sommes allés nous baigner au lac en fin d’après-midi. Une fin de journée relaxante !

Ce soir c’était encore un super dîner préparé par Elisa et on trinque au Cognac kirghize pour clôturer cette belle expédition avec les amis.
Certains envisagent déjà de revenir découvrir et prospecter la vallée de Chon Jarguilchak sur une expédition d’automne.

Mercredi 20 Juillet

Ce matin l’équipe reprend déjà la route (à reculons...) direction Bishkek et ses 40°C...
Une petite pause déjeuner où on savoure les kattamas

On se dirige vers Osh bazar pour changer des sous et acheter des souvenirs pour nous et nos proches. Difficile de ne pas repartir avec des fruits secs vu les stands qui s’offrent à nous !

C’est le moment de préparer nos bagages, ces quelques jours nous ont rendus bien efficaces pour lever le camps !

Un dernier repas typique kirghize et on fait un petit tour au bar pour danser un dernier coup sur les sons kirghizes !

Jeudi 21 juillet

Aujourd’hui c’est déjà le jour du départ, Axelle, Louis et Sylvie sont partis pendant la nuit et ce matin c’est au tour de Mireille et Juliane.

Retrouvez ici l’album photo du séjour https://www.osi-photos.org/thumbnai...
On vous invite à voter pour les plus belles photos ;-) !

Expedition du 31 juillet au 18 août

Eh bam ! voilà une nouvelle équipe de partie avec Anne Lise Cabanat, responsable scientifique du programme Panthera, qu’on ne présentera plus tant elle est impliquée depuis des années aux côtés d’OSI. Elle repart donc vers la réserve intégrale de Sarichat Ertash où les sabots des chevaux Kirghizes ont accompagné tant d’expédition sur les pistes de la panthère des neiges. Et pour cette édition qui démarre ce 31 juillet 2022 jusqu’au 18 août, c’est votre humble serviteur Pierre qui prendra le relais pour rédiger ce journal de bord à distance. Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas compris, les participants partis sur place nous envoient des informations sous toute forme et à tour de rôle les copains et partenaires prennent le temps de vous restituer l’avancée de leur travail. Sur cette édition c’est donc Manon, Amélie, Kim Nicolas (déjà venu au Kyrgyzstan en 2018) et Vianney qui vont étoffer l’équipe avec Anne lise et nos partenaires locaux, traducteurs, palefreniers, cuistots, gardes, hébergeurs, responsables locaux scientifiques.
Tous les bons ingrédients pour une expédition scientifique passionnante !

Dans l’équipe côté Kirghize c’est Adinaï qui secondera Anne Lise. C’est sa seconde année avec OSI puisqu’en 2021 elle était au côté de Bastien sur la réserve de Naryn. Elle parle Français et anglais. Ulan et Mishka seront les gardes locaux dans la réserve , nous les connaissons depuis plus de 10 ans. Tinchtik un nouveau garde viendra completer l’équipe locale.

Alors pour rassurer les familles françaises. TOUT VA BIEN - tout le monde est bien arrivé à Bishkek la capitale et a enfilé un bon petit déjeuner. Anne lise leur a présenté le projet, l’équipe, le crâne de panthère (une reproduction licite du muséum d’histoire naturelle de paris) que pour ma part j’ai pu montré et balader au Népal au printemps dernier - la panthère la plus cosmopolite du programme ! mais aussi plume d’aigle royal (Aquila chrysaetos), de grand duc (Bubo bubo), de poils d’ours (Ursus arctos isabellinus). Un thé et au lit pour récupérer du jetlag... ouf ! zzzzzzzzz

Après la sieste, visite de la galerie d’art du centre ville, du musée national et un passage au marché gigantesque « Och Bazar » à la périphérie de Bishkek, un grand moment à chaque fois.

Retour à la guesthouse, les participants reçoivent un teeshirt Panthera OSI, et commencent à préparer les sacoches des chevaux.
En soirée les participants prennent leur premier vrai repas local : mantis, lagman, plov... de quoi relever les palais à l’aide de sensations« épicées »

A l’heure où je vous rédige les notes de cette fin de week end ensoleillé en France , nos amis dorment à poings fermés et demain le grand départ en minibus pour le petit village côtier (lac Yssik Uhl) de Chon Jarguichak. Un petit paradis sur terre...
Bonne nuit !

Petite précision importante : si vous n’avez pas d’information pendant quelques jours sur le journal de bord, ne vous affolez pas ! Il arrive parfois que les SMS envoyés par téléphone satellite n’arrivent pas à destination ou que tout simplement pendant plusieurs jours on soit pris par l’expédition et qu’on oubli de donner des nouvelles... Oups !
Dites vous bien que s’il y avait un soucis avec un membre de l’équipe, ses proches en seraient les premiers avertis et donc le vieux proverbe « pas de nouvelle, bonne nouvelle » est tout à fait applicable chez nous. :-)

Nos partenaires

Voir également