Envoyer à un ami

Expédition 2019 : Journal de bord des vallées de Shamshy et Chong (...)Niveau 4

C'est une première ! Cette année nous prospecterons la vallée de Shamshy qui a récemment obtenu un statut de protection grâce au SLT et à leur (...) Voir descriptif détaillé

Expédition 2019 : Journal de bord des vallées de Shamshy et Chong (...)Niveau 4

C'est une première ! Cette année nous prospecterons la vallée de Shamshy qui a récemment obtenu un statut de protection grâce au SLT et à leur (...) Voir descriptif détaillé

7 participants maximum, de 16 à 99 ans !
Relevé d'indices de présence, d'échantillons de fèces de panthère des neiges, pose et relevé de pièges photographiques, inventaire faunistique.
Chaque session permet d'enrichir un peu plus notre base de donnée et de prospecter de nouveaux vallons !

Le Journal de Bord

Pre-camp mai 2019

Comme chaque année l’équipe OSI-Panthera se réunit avec tous leurs collègues d’OSI afin de préparer au mieux la saison. Le Pré-camp OSI c’est un temps de préparations logistique, pédagogique et scientifique pour des expéditions chaque année un peu mieux que les précédentes ! C’est l’occasion de trier le matériel neuf, de se le répartir, etc. C’est aussi un temps de partage d’expérience entre tous les éducateurs scientifiques d’OSI qui travaillent sur des thématiques et dans des lieux extrêmement variés.
Cette année pour les expéditions Panthera au Kirghizstan nous avons acheté 20 nouveaux pièges photographiques à répartir entre la réserve de Naryn et celle de Sarychat-Ertash afin d’affiner l’étude en place depuis plusieurs années. Merci à Piegephotographique.fr .

Réception de la commande ! (piegephotographique.fr) {JPEG}Comment rentrer tout ça dans nos 2 bagages ?! {JPEG}Equipe Panthera Kirghizie + Népal ! {JPEG}

Expédition du 8 au 26 septembre 2019

Dimanche 8 Septembre

Ce matin, de très bonne heure, Aurélie, Sébastien, Thierry et Jean-Philippe ont retrouvé Anne-Lise à l’aéroport de Manas, à Bishkek. Tout le monde a bien voyagé. Ils rencontrent ensuite Bastien, second sur cette expédition.
Après une petite matinée de sieste notre équipe est partie à la découverte de Bishkek, de ses parcs et surtout à l’affût du moindre oiseau !
Ils sont ensuite allé acheter quelques fruits secs sur les stands du marché de Osh bazar afin de « picorer » pendant l’expédition .
Une belle première journée à la découverte du Kirghizstan qui se terminera par un restaurant traditionnel afin de s’initier à la nourriture kirghize.
Thierry, Jean-Philippe, Sébastien et Aurélie à la découverte de Bishkek ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Lundi 9 Septembre

Il pleut aujourd’hui à la capitale tandis que les panthéristes rejoignent leur premier lieu de prospection : Shamshy. Une fois arrivé, ils rencontrent Marat, Emil et son fils Azat.
Cette nuit ils dormiront dans une cabane très confortable. Dehors la pluie s’est transformée en neige. Le petit groupe a tout de même réalisé une petite balade dans l’après-midi en amont de la cabane. Le brouillard est au rendez-vous tout comme les observations ornithologiques.

Mardi 10 Septembre

Dix centimètres de neige accueillent le petit groupe ce matin, et il neige encore ! La journée est consacrée aux observations ornithologiques avec notamment des observations de rapaces et passereaux : 2 gypaètes barbus dont un adulte et un immature, des arrengas siffleurs, cincles plongeurs et de Pallas, de nombreux pouillots de Sophie et un faucon hobereau et 3 juvéniles.
Ils ont relevé une dizaine de nichoirs à oiseaux fabriqués et installés par des enfants kirghizes à l’occasion d’éco-camps organisés par le SLFK (Snow Leopard Foundation in Kyrgyzstan). Trop fragiles ils ne supporterons pas les intempéries hivernaux.
Ils observeront également 4 bouquetins de Sibérie femelles et 2 juvéniles.
Le fond de vallée est bien enneigé ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Observations en conditions hivernales ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}3 jeunes faucons hobereaux dans la longue vue (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Mercredi 11 Septembre

Malgré le soleil qui illumine la neige, il fait froid aujourd’hui. Observation matinale d’un gypaète barbu adulte, de 2 aigles royaux et de 5 vautours de l’Himalaya.
Deux groupes de prospections se sont formés pour la journée.
Le premier est monté en crête de Kirgo pour poser un piège photographique. En chemin, le groupe a pu observer des perdrix, 10 bouquetins femelles et 4 juvéniles ainsi que de nombreux grattages de sangliers. Ils ont installés un premier piège photographique du SLT (Snow Leopard Trust).
Le second groupe a prospecté le vallon de Burana et a repéré de nombreux passereaux, un aigle royal en train de déguster un cheval fraîchement mort (suite à une chutte dans la neige) ainsi que deux gypaètes barbus, un adulte et un immature.
La superbe cabane de Shamshy et préparation des chevaux (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Emil (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Aurélie, Sébastien et Anne-Lise en crête {JPEG}

Jeudi 12 Septembre

La journée commence bien avec l’observation de 15 bondrées orientales en pleine migration, d’un vautour moine et d’un aigle botté.
Les panthéristes déplacent aujourd’hui le camp vers un étang situé à 3000m d’altitude.
Ils observent notamment un pika, 14 bouquetins mâles et des chevaliers cul blanc. Le temps est toujours froid et ensoleillé. La motivation est au beau fixe !

Vendredi 13 Septembre

L’affut matinal a permis d’observer 3 bouquetins mâles et deux gypaètes barbus !
Le groupe s’est ensuite séparé en deux pour la journée. Le premier s’est engagé sur la moraine et a notamment observé une hermine, six bondrées orientales, un autour des palombes. Il a également relevé un piège photographique posé par le SLT et en a posé un nouveau.
Le second groupe est parti en crête et a pu observer un vautour de l’Himalaya immature, un grattage de panthère des neiges très vieux et un tétraogalle de l’Himalaya. Ils ont également posé un piège photographique .
Hermine (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Samedi 14 Septembre

Observation d’une hermine, d’un bouquetin femelle avec un juvénile.
Le groupe a levé le camp ! En route ils ont installé un piège photographique près d’un gros rocher avec une vieille odeur d’urine de panthère.
Ils ont remonté une nouvelle vallée nommée Tezek Teur et une fois l’immense moraine dépassée, ils ont installé le camp vers 3400m d’altitude.
Sur le lieu de camp, observation de tétraogalles de l’Himalaya et de bouquetins mâles, femelles et juvéniles.
Un temps d'observation (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Pose d'un piège photographique (photo de A-L Cabanat) {JPEG}On découvre l'immense moraine (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}
Emil, dis nous quel âge avait ce mâle bouquetin ? (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Le long de la moraine (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Vue sur le vallon (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Dimanche 15 Septembre

Nouvelles observations de tétraogalles de l’Himalaya qui ont survolés les tentes au levé du jour (un réveil on ne peu plus naturel !), de bouquetins mâles, femelles et juvéniles.
Notre petite équipe est parti prospecter une crête malgré le mauvais temps, six douilles plus ou moins récentes ont été retrouvées sur la crête... ainsi que des empreintes et une fèces très fraîches de loup certainement (un échantillon a tout de même été prélevé).
Au retour une tente avait cédé sous la neige mais pas de soucis Azat et Thierry ont rapidement effectué les réparations !
Affût matinal (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Une belle équipe en crête ! {JPEG}Empreinte fraîche de loup (photo de A-L Cabanat) {JPEG}
Douilles, indice de braconnage... (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Prélèvement de fèces (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Une belle crête s'offre à nous ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Lundi 16 Septembre

Ce matin l’équipe s’est encore réveillée avec 5 à 10 cm de neige sur les tentes. Observation dès le début de la journée d’environ 40 bouquetins - mâles, femelles et juvéniles.
Bastien et Sébastien sont rapidement allés poser un dernier pièges photographique en amont du camp.
Puis redescente vers la cabane avec les chevaux en longe à cause de la neige. Sur le chemin, observations surprenante d’une chouette chevêche près de la moraine, d’une bécassine solitaire près de la rivière, de gypaètes adultes et juvéniles, d’arrengas siffleurs, etc.
Le soir, les panthéristes ont pu se réchauffer dans un bania - avec des allers-retours dans la rivière ! Petit toast pour dire en revoir à Emil et Azat pour finir la journée.
Redescente dans la neige (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Chouette chevêche (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Le voile se lève, observons ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Mardi 17 Septembre

Aujourd’hui descente de la vallée et départ pour la rive sud du grand lac Issyk Kul avec des observations d’éperviers, d’aigles bottés, de rolliers, etc.
Une fois arrivés au village de Chon Jarguilchak et pendant que Anne-Lise est allé récupérer quelques denrées le groupe a passé la fin d’après-midi tranquille avec une balade au bord du lac.

Mercredi 18 Septembre

Départ pour la vallée de Chong Jarguilchak avec Talant le nouveau guide de l’équipe. Observation de nombreux passereaux et rapaces. Ce soir l’équipe s’installe dans une cabane de berger en rondin et mange autour d’un bon feu. Observation du merveilleux ciel étoilé avant d’aller dormir.
Entrée de la réserve de Chon Jarguilchak (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Cabane de berger (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Repas autour du feu et sous la voie lactée, quoi de mieux ?! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Jeudi 19 Septembre

Aujourd’hui transect en crête où les panthéristes ont pu suivre des pistes de loups, lynx et tétraogalles de l’Himalaya très fraiches.
Du haut de la crête, ils ont pu avoir une vue imprenable sur le lac Issyk Kul et sur le glacier !
Observations de chardonnerets, 3 bondrées orientales, roitelets huppés, un vautour moine, une hermine. L’équipe a également posé un piège photographique.
Tous ces glaciers, ça laisse rêveur... (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Crête sous le soleil avec vue sur le lac Issyk Kul au nord et les glaciers au sud ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Empreintes de lynx (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Vendredi 20 Septembre

Changement de camp ce matin et récolte de bois en chemin car là-haut à 3000 m il sera difficile de s’en procurer pour faire un feu !
Observation d’une grive à gorge noire, de troglodytes, lièvres, écureuils, 3 milans noirs, cincle plongeurs et de deux gypaètes adultes.
A l'affût des oiseaux ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Traîneau à bois pour se faire un petit feu ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Notre nouveau camp ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Samedi 21 Septembre

Relevé d’un piège photographique par Bastien avec dessus des images de renards, d’ibex, de fouines, d’aigles royaux et de gypaètes. Observations du jour : un ibex femelle et un juvénile (les premiers de la vallée...!), un renard, cinq tétraogalles de l’Himalaya.
Le reste du groupe est allé faire un transect le long d’une barre rocheuse, ils ont observés deux gypaètes barbus, mais surtout dans la neige des empreintes de pattes de bouquetins et de.... panthères des neiges ainsi que poils et de l’urine très fraiche (pour ceux qui connaissent cette odeur, il est difficile de se tromper une fois qu’on l’a senti !). Excellente nouvelle pour cette petite réserve où l’on a du mal a observer des ongulés et où l’on connait des actes de braconnage. L’équipe a posé un piège photographique.
En rentrant Thierry a trouvé une aile de vautour de l’Himalaya juvénile en très bon état.
Gentiana sp (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Grive draine juvénile (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Piste de panthère des neiges ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}
Poils de panthère des neiges (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Zone d'urine de panthère des neiges (très fraîche !) (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Sébastien, Thierry, Jean-Philippe et l'aile de vautour de l'Himalaya ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Dimanche 22 Septembre

Thierry est resté se reposer au camp et a observé des gypaètes sur une carcasse.
Le reste du groupe a fait une crête à 4000 m avec vue sur les glaciers d’un côté et le lac Issyk kul de l’autre côté. Quelle chance ! Les rapaces frôlaient le groupe pendant le pique-nique ! Aucun indice de présence de panthère mais les panthéristes ont quand même décidé de poser un piège photo sur cette crête pour prospecter la zone pendant les mois suivants.
Il ont également observé un renard.

Lundi 23 Septembre

Superbes observations de rapaces ce matin ! 6 gypaètes en l’air dont 5 immatures et 1 aigle royal de 1 ou 2 ans qui était en train d’entamer à quelques mètres de nous un tetraogalle de l’Himalaya qu’il venait fraîchement de tuer !
Redescente à Chon Jarguilchak avec vu sur le lac et les magnifiques couleurs d’automne. La végétation a commencé à changer .
Un bon petit bania pour se décrasser et Elisa a cuisiné de super « manti » (grosses ravioles aux oignons, pommes de terres et bœuf), comme a son habitude ! Elle est définitivement la meilleure cuisinière du Kirghizstan !
Préparation de la caravane (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Chargement des sacoches (photo de A-L Cabanat) {JPEG}Redescente vers Issyk Kul (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}
Traversée de la forêt qui est à présent multicolore ! (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}Magnifique paysage (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}On approche du lac Issyk kul (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Mardi 24 Septembre

La fin de l’expédition approche : aujourd’hui saisie des données dans les tableaux informatiques et rédaction du petit compte rendu alterné d’une visite de l’école de Chon Jarguilchak et d’une balade dans le village.
Puis, en fin d’après-midi, déplacement jusqu’à Karakol (ville à la pointe ouest du lac Issyk Kul) où les panthéristes ont rencontré Alexander Vereshagin (responsable de la réserve de Biosphère de Issyk kul et donc notamment de la réserve de Chon Jarguilchak). ce fut l’occasion de partager avec lui nos observations.
Et pour bien finir la journée nuit au Yourt camp après un charmant diner au restaurant !
Diner à Karakol en compagnie d'Alexander (par Anne-Lise Cabanat) {JPEG}

Mercredi 25 Septembre

Ce matin le groupe a visité la ville de Karakol, son musée et en a profité pour ramener quelques souvenirs pour les proches. :)
Ils sont ensuite allé au bazar déguster le fameux « Ashlan fuu », soupe froide d’origine Doungan, devenue la spécialité de la ville de Karakol.
Nos amis sont ensuite rentrés en minibus par la rive nord du lac Issyk kul où ils ont pu observer de nouveaux paysages tout le long de la frontière Kazakh.
Une fois de retour à Bishkek, ils ont profité du dernier dîner ensemble pour faire un bilan de l’expédition à l’occasion d’un dernier « bâton de parole ».
Préparation des bagages et tout le monde est allé dormir afin d’aller en forme à l’aéroport.

Jeudi 26 Septembre

Tout le monde s’est bien rendu à l’aéroport et a effectué l’enregistrement.
Bon vol à tous et au plaisir de vous revoir au Kirghizstan, lors d’un Festival, Post Camp, Comité stratégique, etc. !

Vous trouverez ci-dessous le compte rendu rédigé par les participants en fin d’expédition.
Il servira de base pour le rapport scientifique annuel.

Report expedition Shamshy-Chon Jarguilchak sept 2019

Voici l’album photo réalisé par Aurélie Durand et Sébastien Quetant suite à leur participation à cette expédition de septembre 2019 dans les vallées de Shamshy (Est de Bishkek) et de Chon Jarguilcahk (rive Sud du lac Issyk Kul).
Merci à eux pour ces très belles images !

Sur les Traces de la Panthère des neiges - Kirghizstan - Eté 2019 - Album photo expé sept 2019 Aurélie Durand et Sébastien Quetant (Shamshy - CJC) - OSI photos

Vidéo

Vous pourrez visionner ici la majorité des images et vidéos produites au cours de nos expéditions :
http://www.osi-panthera.org/Visionn...

FAQ

Posez une question

Bonjour, je voulais savoir, étant extrêmement intéressé par l’expédition, si la situation diplomatique tendue et instable du Kirghizistan pouvait poser un problème pour le déroulé de l’expédition ? Au niveau sécurité ? Comment est ce que vous gérez ça ? Merci d’avance pour votre réponse 😉

Bonjour
La Kirghizie est une jeune république mais elle fait partie des pays les plus stables d’Asie centrale. Nous y organisons des expéditions en sciences participatives chaque été depuis 2006 et nous n’avons jamais rencontré le moindre soucis pour nos participants, ni même pour nos encadrants qui passent une grande partie de l’année sur place.
Les zones d’études se trouvent en montagne dans des zones reculées (notre équipe prend toutes les précautions nécessaires pour la sécurité physique et morale de nos participants) et nous passons quelques jours dans des villages et à la capitale en début et fin d’expédition. Le plus gros risque encouru par nos participants serait un excès d’hospitalité de la part de nos hôtes car c’est un aspect non négligeable de leur culture !
N’hésitez pas à nous contacter par téléphone pour aborder ces sujets de vive voix :)

Répondre à ce message


Posez une question

FAQ

Voici les différents articles de presse relatant nos expéditions http://www.osi-panthera.org/La-pres...

Nos partenaires

Voir également